fbpx

Temps de lecture : 5 min

A l’instar des produits alimentaires, les industriels doivent obligatoirement indiquer la durée d’utilisation d’un produit cosmétique. Un élément essentiel pour un produit de beauté afin d’en assurer sa fraîcheur et permettre aux consommateurs de l’utiliser sans risque. Comment la période après utilisation est choie ? Pourquoi un mascara n’a pas la même durée d’utilisation qu’une crème de jour ou fond de teint ? Beautycase répond à tes questions.

La date de durabilité minimale est la date jusqu’à laquelle le produit cosmétique, conservé dans des conditions appropriées, continue à remplir sa fonction initiale et reste sûr pour la santé humain.

Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé

Et sur quels critères, la durée d’utilisation d’un cosmétique est-elle choisie ?

source : Apicia.com

La P.A.O du produit cosmétique est choisie en fonction de sa résistance aux microbes

Autrement dit, il s’agit d’évaluer la résistance du produit à son environnement. Les marques testent les produits dans les conditions réelles : humidité, variation de température, lumière, contact avec les micro-organismes. Lorsque le produit répond bien aux critères d’exigences de stabilité, on le note entre 1 et 2. Plus on s’éloigne, moins le produit répond aux exigences sanitaires. Dans le cas des produits cosmétiques bio ou naturels, le risque est élevé en raison de la faible mesure en conservateur chimique ou de synthèse.

Le duo produit/environnement liée à l’utilisation détermine aussi la durée d’utilisation du cosmétique

Le binôme Packaging/formulation est ensuite évalué. En d’autres termes il s’agit d’étudier de la bonne protection du packaging. Cela dépend de plusieurs paramètres comme le mode d’application (au doigt, pompe, pinceau, éponge…). Il s’agit de tester le produit en situation réelle. Plus on se rapproche de 1, plus on considère que le packaging joue son rôle de protection.

La durée d’utilisation prévisible du cosmétique détermine son expiration

Sur toute la durée d’utilisation du produit, on examine le risque de prolifération de bactéries dans la formulation au cours de celle-ci. La marque étudie si le produit contient le volume adéquat de produit par rapport à la fréquence d’utilisation, la dose nécessaire à chaque utilisation et donc le nombre d’application totale du cosmétique. Cela pour éviter le développement rapide de micro-organismes.

La zone d’application détermine l’expiration du produit cosmétique

Quand le produit cosmétique est destiné à une zone sensible du corps ( exemple : contour de l’œil), le risque quant à la formulation est plus ou moins élevé. D’ailleurs il dépend des autres critères comme la durée d’utilisation prévisible et la résistance aux microbes. Dans le cas d’un contour de l’œil, le risque est de 4. Plus le risque est élevé, plus la P.A.O est courte. Elle est choisie proportionnellement à l’utilisation qui en sera fait. C’est pourquoi on utilise un mascara entre 3 et 9 mois, pas plus.

La population cible permet enfin de connaître le risque quant à son utilisation et sa durée d’utilisation

C’est le critère le plus simple. Plus le produit est destiné à des personnes de bas âge, plus on évalue le risque comme haut. Par exemple, pour un produit destiné aux enfants, nourrissons, le risque est de 4/4. La P.A.O en dépend aussi, car à force d’utilisation et selon la méthode de conservation, le produit se dégrade et perd de son efficacité.

Mais alors, pourquoi la durée d’utilisation est-elle inexistante sur les flacons de parfum ?

La PAO, au-dessous de 30 mois, est obligatoirement affichée sur le produit. Les produits les plus souvent concernés sont d’ailleurs les crèmes, huiles, produits de maquillage, gel douche, shampooing etc. Tout ceux dont la composition faible en alcool (en principe). Et même si elle était forte en alcool, il est rare de trouver une Période Après Ouverture sur une crème de jour pour le visage ou pour le corps au-delà de 30 mois en raison du mode d’application et de sa composition.

C’est pour cela on ne trouvera pas de PAO sur les bouteilles de parfum car elle excède souvent les 30 mois de conservation due à leur forte teneur en alcool. Dans les faits, il ne peut être commercialisé.

La PAO n’est pas obligatoire sur les bouteilles de parfum

La PAO supérieure à 30 mois est définie selon plusieurs critères : sa stabilité physio-chimique, micro-biologique et les ingrédients qui composent le produit. Kézako ? En résumé, elle n’est pas obligatoire si le produit prouve sa stabilité au-delà de 30 mois.

Mais tous les produits sont périssables, et deviennent davantage vulnérable dès le moment où ils rentrent en contact direct avec l’air, la peau, l’environnement. Une méthode de conservation et de mémo est ainsi nécessaire pour se prémunir d’éventuel risque, comme BeautyCase qui vous aidera à vous y retrouver dans votre trousse beauté.

Ton cadeau de ✨BIENVENUE ✨

Inscris-toi à notre newsletter et reçois notre Diagnostic de Cosmétique.

L'unique outil pour t'aider au moment du tri. C'est complet et rapide

Fais le test !

Inscription enregistrée, merci !